Au programme de notre conversation du 23 janvier 2018, TyA grand Paris, nous croiserons, discuterons, et commenterons deux textes. Le premier de Luis Iriarte, qui s’est laissé enseigner par l’œuvre de Stefan Zweig, nous continuerons de questionner le lien entre les passions et l’addiction. Le deuxième présenté par Edwige Shaki sera issu de sa clinique en cabinet.

Luis Iriarte :

Pour étudier la question des addictions et des passions, nous prendrons en considération l’ouvrage de l’écrivain autrichien Stefan Zweig. Nous constatons que, tout au long de son œuvre, les passions reviennent assez souvent pour décrire différentes pratiques. De ce fait, nous examinerons certaines de ses nouvelles à partir de la question suivante : quel statut pouvons-nous donner à cette passion chez S. Zweig ? Nous essayerons d’y répondre lors de la conversation « Clinique et Addictions » du 23 Janvier 2018.

Edwige Shaki :

Je propose d’illustrer plusieurs points, au regard de ces nouvelles pratiques ou habitudes du quotidien liées aux technologies, par des vignettes cliniques, tels que la question du manque et du désir, de l’amour à une époque où la séparation se joue différemment que par le passé et donne naissance à de nouvelles formes d’aliénation.

%d blogueurs aiment cette page :