Cette dernière soirée de l’année ouvre avec un travail d’arpentage théorique d’une précision et d’une clarté qui honorera notre groupe grâce au cadeau que nous fait Adriana Campos d’une partie d’un travail en cours sur le surmoi. Du surmoi entre signifiant et jouissance, nous passerons à l’impératif sacrificiel qui ne lui est pas étranger avec une proposition compacte et puissante de Dominique Locatelli sur la place de la psychanalyse dans l’horreur du temps présent ; entre interprétation et politique. Nous finirons avec une introduction de Pierre Sidon sur le thème de l’année prochaine.

Inscriptions par mail >

 

%d blogueurs aiment cette page :