Notre orientation : après la clinique, les addictions...

banniereouestcharlieLe réel et les mots s’étreignent dans une impossible correspondance, peut-être comme la femme et l’homme qui ne peuvent que s’aimer. Mais la dérive sémantique peut aussi indexer une intention politique : la forêt du « tous addicts » ne risque-t-elle pas de dissimuler l’arbre de la toxicomanie comme celle de la dépression a éclipsé la mélancolie : où est Charlie ?!…

Le triomphe de l’éducation : conversation du 28 novembre 2017

Cinquième saison Épisode 2 : Avec Jacqueline Janiaux et Pierre Sidon : Addictions et troubles identitaires Jacqueline Janiaux Nous poursuivrons le déploiement d’une observation clinique d’un patient cocaïnomane et alcoolique présentée il y a deux ans dans nos...

Le triomphe de l’éducation

Le dressage est sans espoir chez l’être humain, à mesure de sa rétivité. Et celle-ci est proportionnelle à l’absence primordiale du désir. L’éducatif, comme greffe d’un désir étranger – aussi bienveillant soit-il, risque de se solder par une réaction de rejet – illégitimité de celui-ci – ou par une attaque du greffon contre l’hôte tuant le malade. N’y a-t-il alors rien à faire ?

S05E01 : l’opium est la religion du peuple

Retournant l’adage marxien, Gunther Anders nous signale à sa façon la montée au zénith de l’objet par la formule : « l’opium est la religion du peuple ». Dans ce contexte de civilisation, l’éducatif tend à devenir la réponse unique d’un pouvoir lui-même impuissant parce qu’irresponsable. Comment comprendre cette invasion du savoir et qu’y répondre ? Nous aborderons ce problème par deux travaux : clinique et théorique.

TyA Envers de Paris saison 5 : éductologie et psychoses ordinaires

Des triomphes de l’éducatif aux psychoses ordinaires… Deux axes d’étude pour notre cinquième saison de la série la plus passionnante sur vos écrans cette année à Paris avec le TyA Envers de Paris !

Addicts comme tout le monde : le TyA fait son tyâtre

Une proposition théâtrale du vecteur Toxicomanie et Addictions de l’Envers de Paris

En-corps !

En-corps ! Cette dernière séance de l’année aurait pu aussi s’intituler d’un Autre à l’autre: où l’on débattra des conséquences du changement de régime de la civilisation de l’idéal à l’objet avec ses conséquences politiques.

Orphée ou Morphée ? L’analyste aux enfers

La vraie Réduction des Risques et Dommages, n’est-elle pas à mettre au compte de la psychanalyse ? À condition de savoir ce que l’on fait en s’engageant, avec de tels sujets, dans l’aventure : ne pas reculer devant la psychose (Lacan) ?

2017, l’année de l’invasion des zombies ?

2017 sera-t-il l’année de l’invasion de ces zombies ? Il ne tient qu’à nous de comprendre ce que l’irruption de ce mythe nous indique et à en tirer les conséquences. Le TyA-Envers de Paris entend contribuer, à sa manière, au séquençage du phénomène et à l’industrialisation du sérum.

Contre une politique du Quere

Contre une politique du Quere : « ce psychanalyste muet, crucifié, est bien celui de cet « Appel d’un psychanalyste », titre en effet bien choisi. Un tout seul… »

Ce sera le FN ou la conversation ! 

Ce n’est donc pas tant que la langue est fasciste mais que le fasciste, c’est le maître de la langue. Aux urnes citoyens !

Renseignements et inscriptions

9 + 11 =

Travaux du TyA-Envers de Paris :

Conversation sur le lien social : fictions opérantes, ségrégations ou hors discours.

Quelle meilleure introduction à une réflexion clinique que la reprise du néologisme de Lacan de « VARITE », traduisant la variété de la vérité, la multitude des facettes de celle-ci. Au lendemain des événements dramatiques du 13 novembre 2015, la clinique orientée par la prise en compte de la singularité de chaque sujet ne peut que clamer que l’on ne peut poser une vérité unique…

D’un haut-le-cœur à « beaucoup de questions »

B. se présente pour la première fois à ma consultation. Il se précipite dans les toilettes dès son arrivée dans le centre de soins. Il nous laisse entendre de violents haut-le-cœur, mais manifestement il ne vomit pas.

Ledit toxicomane, symptôme de l’institution psychiatrique

Aurélie Charpentier-Libert Intervention préparatoire à la conversation du TyA-Envers de Paris du 18 mai 2015   Un barrage contre la folie « Ne devient pas fou qui veut » inscrivait Lacan sur les murs de la salle de garde de psychiatrie lors de ses études. La machine...

Gambling at the TyA

On a l’impression de n’avoir finalement qu’effleuré un champ immense et l’on repart tout éveillé, le cœur affamé d’un savoir qui se dérobe encore, prélude à de futures nouvelles études fécondes.

Illustration du site d’après « Amour endormi », Le Caravage. Addicta.org : addicta, l’origine du terme addict, en droit romain, désigne la réduction en esclavage de celui ou de celle qui ne peut honorer une dette. Ce sujet qui rejette la dette, la culpabilité, n’est-ce pas par excellence l’individu contemporain ? Celui qui ne fait plus ce « sacrifice de quelque petite mutilation que nous nous imposons » (Lacan) au profit de « la morale sexuelle civilisée » (Freud) ? Nous sommes entrés de plain pied dans ce monde où l’offre de consommation ensevelit le manque sous une avalanche de prothèses. Les corps sont, dès lors, voués à des jouissances nouvelles qui se passent du corps de l’autre. Et c’est ainsi que nous sommes donc tous addicts, addicta : addicts-à quelque chose jusqu’à en dépendre, parfois jusqu’à la mort. Dans des cas moins tragiques, cette consommation produit tout de même une jouissance qui azimute et écrase notre désir : addict-a inscrit ce court-circuit que Lacan désigne du schéma du Discours du Capitaliste : le sujet y est en connexion directe avec l’objet et ses ersatz, ces gadgets, produits de la science, substituts en toc de l’objet perdu que Lacan désigne de la lettre a. Fi de la castration ! Mais alors, Amour est-il intoxiqué ou définitivement ODed ? Cette question, c’est celle de la clinique moderne, celle qui nous est posée dans chaque situation, celle dont l’éthique nous commande de tenter d’en faire la question de chaque sujet qui souffre, à l’époque moderne, d’être un consommateur. Addicta.org est une publication du groupe TyA Grand Paris / Envers de Paris.

Nuage de mots-clés

Abonnez-vous à notre newsletter

L’actualité, elle aussi, a ses ratés :

L’actualité lacanienne en anglais :

Suivez-nous sur Twitter

Politique :

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Cristaux de clinique : 

Il n’y a plus de clinique. Que des débris d’un big bang dérivant dans l’infini des normes et des idéaux. Dans cet espace illimité nous rencontrons des paroles singulières qui sont des cristaux magiques : dans un gemme, nous lisons une vie toute entière. Et c’est avec cela que nous bricolons des montages incertains dont nous espérons la fortune avec ceux qui nous accordent leur confiance.

Je suis content, je me suis remis à écrire…

Lire la suite...

« Laissez-moi encore quelques mois pour me refaire. Vous ne voulez pas ? Je vous rembourserai, faites-moi confiance.. »

Joe

Les consommations dans un groupe : « Quel est le comportement à adopter, que ce soit de la part des résidents qui en parlent et de ceux qui entendent ? »

Lire la suite...

« Comment ça vous me mettez dehors ? »

Lire la suite...

Il n’aime jamais, n’a jamais aimé et, par toutes celles qu’il a eues, il s’est laissé choisir… Sauf quand celle-là lui résiste. Alors c’est la passion et il s’abîme dans l’idée que, n’étant pas tout, il est minable, un raté : moins que rien.

Lire la suite...

Il demande souvent un petit plus, un peu de passe droit, une exception, un traitement de faveur au CSAPA…

Lire la suite...

« Les NA (Narcotiques Anonymes) ? Je leur dois la vie . »

Lire la suite...

« On m’a dit de venir »

Lire la suite...

Mais il a entendu son éducatrice référente lui parler, « de sa voix douce »…

Lire la suite...

Flash news :

Robin Williams : Réglage fin (« fine tuning ») aux Anonymes

« Fine tuning » : l’expression utilisée par ses communicants pour qualifier la dernière séquence de l’acteur constitue une litote inédite. Sa récente cure d’anonymat remettra-t-elle en cause les pratiques d’auto-support telles qu’elles se sont étendues partout dans le monde à-partir des Alcooliques Anonymes ?

Please answer M. Professor…

L’ex-n°1 de la psychiatrie mondiale, concepteur du DSM IV, Allen Frances est brocardé par le nouveau, Thomas Insel, directeur du NIMH. En réponse, Frances se pare des habits d’un défenseur de la pratique clinique…

Le toxique ou le poison ?

La parole du père d’Hamlet le paralyse, mais elle lui révèle aussi la clé de l’énigme. Elle scelle l’impasse en même temps qu’elle lui indique potentiellement la voie pour s’en sortir.

Le TyA dans le monde

Tous assujettis aux objets ?

Temps de Pratiques Inédites, Association Cause freudienne, Lille 2015 L’ère freudienne de la civilisation comme renoncement à la pulsion est loin derrière nous. Aujourd’hui nous sommes à l’âge de la satisfaction pulsionnelle généralisée : la jouissance est    ...

lire plus

Lettre du TyA-Europe n°47

Après Athènes, Bruxelles, Rennes, Paris et Genève, la Lettre du TyA-Europe achève dans ce numéro 47, par la présentation du TyA-Bordeaux, un nouveau tour des villes où le TyA est aujourd’hui en activité. Mais il faudra recommencer…

lire plus

Lettre du TyA Europe n°46

Paysage avec l'enlèvement d'Europe, Hendrik van Minderhout,  (vers 1630/1632–1696) - Musée des Beaux Arts de Rouen Éditorial par Éric Taillandier   Le TyA, un symptôme Près de 40 artisans du TyA d'Europe et d'Amérique latine étaient réunis sous la présidence de Judith...

lire plus

Naissance du TyA-Genève

Le fil rouge de cette première Conversation à Genève sera la construction du cas par cas et la discussion avec les participants. Ce sera l’occasion d’une réflexion sur la place de la psychanalyse et la clinique lacanienne dans les addictions dans un esprit d’ouverture à la Cité. Une place sera réservée à la question des salles de consommation, bien implantées en Suisse, et le débat sur ce sujet dans les pays européens.

lire plus

Travaux d’ailleurs

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.