Notre orientation : après la clinique, les addictions...

banniereouestcharlieLe réel et les mots s’étreignent dans une impossible correspondance, peut-être comme la femme et l’homme qui ne peuvent que s’aimer. Mais la dérive sémantique peut aussi indexer une intention politique : la forêt du « tous addicts » ne risque-t-elle pas de dissimuler l’arbre de la toxicomanie comme celle de la dépression a éclipsé la mélancolie : où est Charlie ?!…

24 heures dans la vie contemporaine : du « Monde d’avant » au monde aujourd’hui…

Addictions, dépendances et codépendances du « Monde d’avant » au monde aujourd’hui…

La destinée que nous nous choisissons

Que faire d’autre que de continuer à… rigoler ? Soit ! Rigoler c’est-à-dire : travailler, interpréter, puisque c’est la joie qui définit notre travail comme l’évoque Lacan.

Compte-rendu de la conversation TyA 28 novembre 2017

Mauricio Rugeles Le sujet principal de la conversation, suivant le thème général des conversations de cette année et des journées de l’ECF de 2017, concerne le rôle que l’éducatif peut jouer dans la société contemporaine, et spécifiquement dans les prises en charge...

compte-rendu de la Soirée du TyA du 26 septembre 2017

Deux collègues étrangers, le japon avec Yasushi Nishigori et l’argentine avec Tomas Verger, sont venus présenter chacun un cas clinique illustrant la supériorité de l’approche individuelle sur celles basées sur l’éducatif ou l’identification groupale.

Hommage à Judith Miller

C'est avec une très grande tristesse que le TyA-Envers de Paris a appris la disparition de Mme Judith Miller en ce début décembre 2017. En tant que Présidente de la Fondation du Champ freudien, elle avait suscité dans le monde, et accompagné pendant de longues...

Quand le travail s’en-mêle

Les addictions : quand le travail s’en-mêle…

Le triomphe de l’éducation : conversation du 28 novembre 2017

Cinquième saison Épisode 2 : Avec Jacqueline Janiaux et Pierre Sidon : Addictions et troubles identitaires Jacqueline Janiaux Nous poursuivrons le déploiement d’une observation clinique d’un patient cocaïnomane et alcoolique présentée il y a deux ans dans nos...

Le triomphe de l’éducation

Le dressage est sans espoir chez l’être humain, à mesure de sa rétivité. Et celle-ci est proportionnelle à l’absence primordiale du désir. L’éducatif, comme greffe d’un désir étranger – aussi bienveillant soit-il, risque de se solder par une réaction de rejet – illégitimité de celui-ci – ou par une attaque du greffon contre l’hôte tuant le malade. N’y a-t-il alors rien à faire ?

S05E01 : l’opium est la religion du peuple

Retournant l’adage marxien, Gunther Anders nous signale à sa façon la montée au zénith de l’objet par la formule : « l’opium est la religion du peuple ». Dans ce contexte de civilisation, l’éducatif tend à devenir la réponse unique d’un pouvoir lui-même impuissant parce qu’irresponsable. Comment comprendre cette invasion du savoir et qu’y répondre ? Nous aborderons ce problème par deux travaux : clinique et théorique.

TyA Envers de Paris saison 5 : éductologie et psychoses ordinaires

Des triomphes de l’éducatif aux psychoses ordinaires… Deux axes d’étude pour notre cinquième saison de la série la plus passionnante sur vos écrans cette année à Paris avec le TyA Envers de Paris !

Renseignements et inscriptions

5 + 15 =

Travaux du TyA-Envers de Paris :

Journée de l’Envers de Paris

Les nouveaux visages de la ségrégation Le 10 juin aura lieu à Paris la Journée de l'Envers de Paris à laquelle participera le Vecteur Clinique et Addictions :  Camilo Ramirez S’intéresser à partir de la psychanalyse aux aspects les plus sombres de notre actualité,...

Le recours aux drogues et l’opération de séparation

Ce qui semble être fondamental dans ce recours aux drogues n’est pas le déchiffrement d’un symptôme-métaphore car ce recours est une façon de supporter son identification avec l’objet a comme déchet, ce qui veut dire que la question du corps y est en jeu.

Haine

Il faut connaître sa haine, pour la reconnaître comme telle chez autrui sans lui donner valeur morale de mauvaise jouissance, et par là, l’accueillir sans tourment.

Compte rendu de la conversation clinique du 12 décembre 2017

José Altamirano Dans la discussion du cas de Mathilde Braun, présenté par Aurélie Charpentier-Libert, on a pu saisir le conflit que pose le besoin de la reconnaissance de l’autre (sur le plan narcissique), et même le besoin de se soumettre à la volonté de l’autre, à...

Compte-rendu de la soirée du 14 novembre 2016

À-travers ce cas d’addiction au jeu, nous est présenté toute la singulière logique du symptôme. Or elle ne peut être saisie par les outils quantitatifs promus dans le traité d’addictologie

Deuxième édition du traité d’addictologie du Pr. Michel Reynaud, du Dr Laurent Karila, des Pr. Henri-Jean Aubin et Amine Benyamina

L’orientation de ce traité est mise en évidence dans la préface rédigée par Mme Danièle Jourdain-Ménninger, Présidente de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives (MILDECA) : « Ainsi, il y a une grande cohérence entre les progrès des connaissances neurobiologiques, les nouvelles définitions des addictions et de la dépendance, et les récentes stratégies thérapeutiques complétées par des stratégies renouvelées de prévention et d’accompagnement. »

Le scanner, psychanalyse du pauvre

C’est par hasard, en comparant des scanners de son cerveau (sans savoir qu’il s’agissait du sien) à ceux de psychopathes avérés, qu’il a découvert… qu’il était aussi « un psychopathe ». Le scanner : psychanalyse du pauvre ! L’analyste, au contraire, est le kinésithérapeute de l’âme…

« J’ai toujours pensé que ma vie était terminée »

Grâce à l’expérience, encore trop brève mais marquante, de la psychanalyse et la force d’une communauté des Narcotiques Anonymes, ce sujet a pu se détacher de l’abus des toxiques et commencer à se déprendre de la pétrification de son enfance.

Illustration du site d’après « Amour endormi », Le Caravage. Addicta.org : addicta, l’origine du terme addict, en droit romain, désigne la réduction en esclavage de celui ou de celle qui ne peut honorer une dette. Ce sujet qui rejette la dette, la culpabilité, n’est-ce pas par excellence l’individu contemporain ? Celui qui ne fait plus ce « sacrifice de quelque petite mutilation que nous nous imposons » (Lacan) au profit de « la morale sexuelle civilisée » (Freud) ? Nous sommes entrés de plain pied dans ce monde où l’offre de consommation ensevelit le manque sous une avalanche de prothèses. Les corps sont, dès lors, voués à des jouissances nouvelles qui se passent du corps de l’autre. Et c’est ainsi que nous sommes donc tous addicts, addicta : addicts-à quelque chose jusqu’à en dépendre, parfois jusqu’à la mort. Dans des cas moins tragiques, cette consommation produit tout de même une jouissance qui azimute et écrase notre désir : addict-a inscrit ce court-circuit que Lacan désigne du schéma du Discours du Capitaliste : le sujet y est en connexion directe avec l’objet et ses ersatz, ces gadgets, produits de la science, substituts en toc de l’objet perdu que Lacan désigne de la lettre a. Fi de la castration ! Mais alors, Amour est-il intoxiqué ou définitivement ODed ? Cette question, c’est celle de la clinique moderne, celle qui nous est posée dans chaque situation, celle dont l’éthique nous commande de tenter d’en faire la question de chaque sujet qui souffre, à l’époque moderne, d’être un consommateur. Addicta.org est une publication du groupe TyA Grand Paris / Envers de Paris.

Nuage de mots-clés

Nous sommes membres de l’Envers de Paris :

Abonnez-vous à notre newsletter

L’actualité, elle aussi, a ses ratés :

L’actualité lacanienne en anglais :

Suivez-nous sur Twitter

Politique :

L’État 100 ou sans drogues ?

La prohibition des nouveaux plus-de-jouir est-elle souhaitable, tenable ? Jean-Pierre Couteron et Pierre Chapard s’interrogent. Nous aussi.

Cristaux de clinique : 

Il n’y a plus de clinique. Que des débris d’un big bang dérivant dans l’infini des normes et des idéaux. Dans cet espace illimité nous rencontrons des paroles singulières qui sont des cristaux magiques : dans un gemme, nous lisons une vie toute entière. Et c’est avec cela que nous bricolons des montages incertains dont nous espérons la fortune avec ceux qui nous accordent leur confiance.

Je suis content, je me suis remis à écrire…

Lire la suite...

« Laissez-moi encore quelques mois pour me refaire. Vous ne voulez pas ? Je vous rembourserai, faites-moi confiance.. »

Joe

Les consommations dans un groupe : « Quel est le comportement à adopter, que ce soit de la part des résidents qui en parlent et de ceux qui entendent ? »

Lire la suite...

« Comment ça vous me mettez dehors ? »

Lire la suite...

Il n’aime jamais, n’a jamais aimé et, par toutes celles qu’il a eues, il s’est laissé choisir… Sauf quand celle-là lui résiste. Alors c’est la passion et il s’abîme dans l’idée que, n’étant pas tout, il est minable, un raté : moins que rien.

Lire la suite...

Il demande souvent un petit plus, un peu de passe droit, une exception, un traitement de faveur au CSAPA…

Lire la suite...

« Les NA (Narcotiques Anonymes) ? Je leur dois la vie . »

Lire la suite...

« On m’a dit de venir »

Lire la suite...

Mais il a entendu son éducatrice référente lui parler, « de sa voix douce »…

Lire la suite...

Flash news :

Un nouvel Horizon… avec le plein d’addictions

Horizon, bulletin annuel de l’Envers de Paris, un numéro exceptionnel, fait cette année le plein d’addictions entre autres travaux passionnants et de haute tenue. Consulter le sommaire et acheter en ligne…

Un cas d’adiction aux Google Glass

Cette addiction aurait été "détectée", chez un militaire de la marine américaine de 31 ans. L'homme utilisait les lunettes connectées pour améliorer ses performances au travail, étant donné qu'elles lui permettaient de faire des inventaires plus rapidement. Il les...

Le TyA dans le monde

Les objets, l’addiction et le silence de la pulsion : compte-rendu de Conversation à Lille

Pour Sylvie comme pour Stefan, la place qu’ils ont trouvée dans le regard d’un Autre bienveillant, tient aujourd’hui lieu de point d’appui et limite le recours à leur « objet addictif ». L’usage qu’ils font du transfert – et plus particulièrement du regard du clinicien – dans le traitement même du « laisser tomber » dans lequel s’inscrit leur « pratique addictive », peut peut-être nous enseigner quant à cette pratique addictive elle-même.

lire plus

Lettre du TyA-Europe n°49

Ces derniers temps, j’ai eu l’occasion de parcourir différents lieux en Europe où des groupes du TyA montrent leur vivacité et leur force de travail continu. Pour raconter mon voyage, je dois commencer par la Suisse…

lire plus

De l’objet de jouissance au désir

L’adolescent, dans l’incertitude et l’angoisse de la solitude, est pris dans des conflits intimes entre idéaux, recherche d’amour, volonté de jouissance, et il se sent désorienté, ce qui favorise la formation de symptômes et les passages à l’acte.

lire plus

Travaux d’ailleurs

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.