Lettres du TyA :

Lettre du TyA-Europe n°49

Ces derniers temps, j’ai eu l’occasion de parcourir différents lieux en Europe où des groupes du TyA montrent leur vivacité et leur force de travail continu. Pour raconter mon voyage, je dois commencer par la Suisse…

Lettre du TyA-Europe n°47

Après Athènes, Bruxelles, Rennes, Paris et Genève, la Lettre du TyA-Europe achève dans ce numéro 47, par la présentation du TyA-Bordeaux, un nouveau tour des villes où le TyA est aujourd’hui en activité. Mais il faudra recommencer…

Lettre du TyA Europe n°46

Paysage avec l'enlèvement d'Europe, Hendrik van Minderhout,  (vers 1630/1632–1696) - Musée des Beaux Arts de Rouen Éditorial par Éric Taillandier   Le TyA, un symptôme Près de 40 artisans du TyA d'Europe et d'Amérique latine étaient réunis sous la présidence de Judith...

Lettre du TyA-Europe n°45

Cet empirisme tendre, sans préjugé, ne périme aucunement les distinctions entre névrose et psychose, mais donne la place qui lui revient à la contingence de la façon dont le corps est marqué par le langage et conduit le parlêtre à l’idiotisme où chacun vient à délirer.

À-travers le monde :

Deuxième Colloque International du TyA. Barcelone 2018

Branchement et débranchement dans les toxicomanies et les addictions Au début de notre élaboration au TyA sur la question de la toxicomanie, nous sommes partis de cette indication de J. Lacan sur la drogue : « Il n’y a aucune autre définition de la drogue que...

Les Addictions sans substances ?

Le mot addiction recouvre des phénomènes bien divers mais certains éléments communs permettent de visualiser un concept : l’impératif de jouissance, une pathologie de l’excès, la pulsion prend les commandes. Comment la clinique d’orientation lacanienne aborde-t-elle cette nouvelle clinique ?

17ème Conversation du TyA-Bruxelles

Considérées à partir de l’hypothèse de l’inconscient, les demandes des toxicomanes indiquent qu’ils ne savent pas bien pourquoi ils s’adressent à une institution ou en privé.

Les objets, l’addiction et le silence de la pulsion : compte-rendu de Conversation à Lille

Pour Sylvie comme pour Stefan, la place qu’ils ont trouvée dans le regard d’un Autre bienveillant, tient aujourd’hui lieu de point d’appui et limite le recours à leur « objet addictif ». L’usage qu’ils font du transfert – et plus particulièrement du regard du clinicien – dans le traitement même du « laisser tomber » dans lequel s’inscrit leur « pratique addictive », peut peut-être nous enseigner quant à cette pratique addictive elle-même.

La boîte noire et une addiction au jeu video

Ce jeune homme est accompagné en consultation par ses parents car ceux-ci s’inquiètent « sans dramatiser » pour leur fils qui passe entre 16 et 18 heures par jour avec des jeux vidéo.