« Le prix Marcel-Dassault pour la recherche sur les maladies mentales a été décerné à un projet sur le rôle des bactéries intestinales dans les troubles autistiques », affirme le Figaro du 12 décembre dernier. Mais combien de résultats significatifs d’ « approches prometteuses » en neurobiologie cumule-t-on depuis soixante ans ? Aucun. Zéro. Nada. Zip.

À l’instar des News dont la validité le dispute à la fugacité, avec constance dans l’inconsistance, ladite « recherche » sur les maladies mentales et l’autisme confond causes et conséquences : bien sûr les autistes ont des troubles intestinaux. Et si ce n’était que ça… Le corps de l’homme dysfonctionne car il est naturellement dépendant de la langue, dont la greffe ici fait problème.

Les scientifiques sont ici récompensés pour prendre les intestins pour des lanternes. Pas de quoi éclairer leur obscurantisme.

M. Dassault, si l’on donnait plutôt l’argent aux autistes et à leurs familles qui en ont bien besoin ?

%d blogueurs aiment cette page :