« – Je suis content, je me suis remis à écrire. Non je préfère pas vous le faire lire, j’attends que ça soit fini. À un éditeur ? Non, non, j’ai jamais fait lire à personne. J’ai juste demandé combien de nouvelles je devais écrire pour que ça fasse un livre.

– Je suis obligé d’arrêter, je développe pas mes personnages, psychologiquement je veux dire. Sinon ils finissent tous par consommer ou se retrouver à l’hôpital psychiatrique.

– Mon œuvre n’a rien à voir avec moi. »

 

%d blogueurs aiment cette page :