Lors de notre prochaine Conversation « Clinique et Addictions » du 21 mars 2016, nous aurons la chance d’accueillir Laure Naveau, psychanalyste à Paris, Analyste Membre de l’ECF pour une soirée spéciale « femmes et produits », à-partir de deux exposés cliniques :

Sabrina Belemkasser, psychologue clinicienne intervenant en service de gynécologie-obstétrique interviendra sous le titre : « Les garçons naissent dans le sevrage et les filles meurent dans les bouteilles » : l’addiction féminine à l’épreuve de la maternité :

Il s’agit d’une femme traversée par un écho de son existence dans la mort in utero de sa fille presque arrivée à terme. Elle se saisit, quoique difficilement, de l’offre de parole proposée à la maternité S’en suit un parcours de parole labyrinthique à deux avec sa psychologue, entre miroir et altérité. Les consommations varient au fil de l’idéal mis à mal par le réel de l’enfant qu’elle porte à nouveau dans son ventre. Réel tant bien que mal déterminé par celui, véritablement abandonnique, de la patiente. L’imaginaire de la sexuation, du sujet et de ses enfants, parvient-il, dans ce cas, à influer sur le destin implacable qui semble tenir les commandes ?

Mathilde Braun, psychologue clinicienne intervenant en service d’addictologie, membre de l’Envers de Paris et du groupe organisateur du TyA – Envers de Paris, interviendra sous le titre : « Toxicomane par procuration » à propos d’un sujet qui utilise les toxiques, mais pas pour elle : « Le médecin anesthésiste-réanimateur “pousse” les drogues, il injecte, il ranime. On/off. C’est au corps anesthésié ou au bord de la mort qu’il a affaire, un corps qui ne parle pas, et qui procure une jouissance certaine à ce jeune médecin… »

Pour participer, il est nécessaire de s’inscrire au préalable sur le site du TyA Envers de Paris : www.addicta.org

%d blogueurs aiment cette page :