« Il y a eu l’héroïne, des rails longs comme un Télé 7 jours et larges comme une cigarette : dix grammes par jour !  Et puis la coke, l’alcool ; et les femmes. Et les braquages. On allait braquer comme si c’était normal, comme d’aller au boulot… Et les sorties de gardes à vue en manque avec les potes qui vous attendent au bout de la rue pour vous emmener chercher de l’héro ou même l’injection en roulant sur le scooter. Et quand j’ai a eu mon pavillon, la fiancée et le travail, ça ne me suffisait pas. Oui : la galère me manquait. Maintenant je n’ai plus rien.

J’ai baissé ma méthadone et arrêté la Risperidone. Je préfère l’enfer au paradis car en enfer on doit mieux s’amuser. Et puis au paradis il n’y a que des gens qui portent plainte… Bien sûr je n’attaquerai jamais une petite vieille. Mais une banque ou un supermarché… »

 

%d blogueurs aiment cette page :