« – Payer mes vitamines? Ah non ! Ils ont pas le droit ! « 

Il revient du centre commercial où il a dépensé la moitié de son RSA dans une belle paire de baskets. Il ne fait pas crédit au médecin de l’utilité de sa prescription, il se soigne lui-même, par de belles baskets.

%d blogueurs aiment cette page :