Le Professeur Carl Hart, Neuropsychologue à Columbia University ne prend pas les vessies de la neuropsychologie pour des lanternes de la causalité. Son interview ci-dessous remet les choses à leur place : nombre des consommateurs de produits ne sont pas addicts, le produit n’est pas seul en cause, il y a notamment les « comorbidités psychiatriques », etc. Une confirmation réconfortante des constats que la clinique nous enseigne au quotidien, comme dernièrement nous l’a à-nouveau démontré Vincent Calais lors de la conversation du 3 mars 2014 avec  le cas de cette jeune femme qui se débranche de la voix de l’Autre grâce au cannabis. Dans ce cas, la voix, que le silence présentifie, véhicule le laisser-tomber primordial au principe de sa venue au monde.

%d blogueurs aiment cette page :